Syndicat National des Sexologues Cliniciens > Vie syndicale > Activités et Manifestations

Activités et manifestations


Cet espace a pour objet de promouvoir les actions du syndicat et d'informer sur    
les manifestations que le syndicat organise ou auxquelles il participe.    

La profession doit se montrer pour prouver que les professionnels de la sexologie    
existent depuis longtemps, et sont présents dans de multiples domaines.    

Du 8 au 10 septembre 2016

Rencontres à 2 mains - Marseille


Prochaine rencontre avec les adhérents

Le syndicat aura le plaisir de vous recevoir sur son stand à l'occasion des 6èmes rencontres à 2 mains, à Marseille.
Nous remercions dès à présent Chantal Fabre-Clergue pour l'organisation de ce congrès. Son dynamisme et sa motivation constante font chaud au coeur. Ce sont de telles initiatives qui font avancer la sexologie française.


La sexualité selon les sexologues

Un article paru dans l'Union de Reims

Jeudi 26 mai 2016


Colloque « Parole d’enfants »


Plusieurs membres du Syndicat ont participé au colloque « Parole d’enfants » à Liège. Le sujet était : Quand l’intime s’invite dans les interventions psycho-sociales.

Deux journées très intéressantes et très motivantes pour notre syndicat. A l’étranger, la reconnaissance de la profession de sexologue entraîne un discours beaucoup plus simple avec les institutions. La France devrait prendre exemple. Ainsi la prévention serait beaucoup plus efficace, et pour le bien des patients, les sexologues cliniciens pourraient investir de nombreux lieux où la parole autour du sexe manque cruellement.


Du 7 au 10 avril 2016


Les Assises


Comme vous pouvez le lire sur l’article en page d’accueil du site du SNSC, le syndicat a été déclaré persona non grata par les organisateurs des Assises de Reims. Le prétexte avancé du faible nombre d’adhérents nous incite à continuer nos actions.

Le chantier de la sexologie française est si vaste qu’on ne peut se priver de toutes les bonnes volontés. Le questionnaire établi par le SNSC en 2014 prouve que la moitié des sexologues français ne sont ni médecin, ni psychologue, et il n’existe qu’un syndicat des médecins sexologues et notre syndicat des sexologues cliniciens.

Les praticiens n’ont peut-être pas encore compris l’importance de se syndiquer, mais il n’empêche que leur représentation est indispensable pour avoir une juste image du panorama de la sexologie française.

Durant ces Assises, le syndicat a réuni ses membres de manière informelle et plusieurs initiatives ont été évoquées. Nous renouvellerons notre demande de stand aux Assises 2017.

Samedi 12 décembre 2015


Assemblée générale


Assemblée générale suivie du rituel pot chez notre ami « le Roi de la Capote ». A nouveau dans une ambiance très conviviale, nous avons pu échanger sur notamment l’avenir de la profession. En effet, la reconnaissance du statut de sexologue clinicien est une lutte que nous devons poursuivre. Une partie de la médecine française souhaite que la sexologie ne soit qu’une spécialité et le mot « sexologue » un simple adjectif.

En tant que présidente, je ne peux que faire un parallèle avec la profession heureusement aujourd’hui reconnue de chirurgien dentiste (ma profession première), qui dans ses débuts a eu également du grain à moudre. Ces arracheurs de dents n’étaient quand même que des charlatans!


Le Syndicat National des Sexologues Cliniciens est solidaire avec toutes les victimes des attaques de vendredi soir.

Notre pensée est du côté des victimes, de leur famille et de leurs proches. Elle est aussi du côté de l’amour.

Cette nuit-là, face aux drames qui se sont joués, de nombreuses personnes ont choisi les réseaux sociaux pour exprimer leur solidarité : rassurer ses proches ou organiser les soutiens entre Parisiens. Facebook a lancé dès vendredi soir Safety Check (“vérification de sécurité”, en français), une fonction réservée aux situations d'urgence qui permettent à ses utilisateurs de signaler s'ils sont en sécurité. Toutes les personnes disposant d'un compte Facebook et localisées à Paris ont pu envoyer une notification à leurs proches pour signaler qu'ils vont bien. Sur Twitter, un autre hashtag a mobilisé les internautes. Face à l'arrêt de certaines lignes de métro et à la nécessité de trouver un endroit où s'abriter, énormément de personnes ont proposé d'ouvrir la porte de leur logis aux personnes perdues. Ces messages étaient généralement suivis du hashtag #PortesOuvertes.

A Paris, des hommes et des femmes ont donné spontanément leur sang pour les blessés qui en ont perdu. Sang contre sang ? Mieux que ça : générosité contre haine !

Si aujourd'hui nous désespérons des autres, nous ne désespérons pas de nous. C'est au moment où l'on veut nous affaiblir que nous allons montrer notre force. Ils veulent tester notre capacité d'être unis ? Ils vont voir...

Le bureau et tous nos adhérents, réunis autour des mêmes valeurs humanistes, se joignent à moi pour vous dire que nous vous aimons et que vous êtes importants.

J. Breut

Samedi 10 octobre 2015


Rencontre avec "Plaisirs de Meufs"


Rencontre sur Paris avec « Plaisirs de Meufs », jeune collectif étudiant féministe

6 jeunes femmes revendiquent une volonté d’auto émancipation (ou empowerment). Leur objectif :
« avoir une sexualité qui nous fasse plaisir, qui ne nous frustre pas, qui ne nous culpabilise pas, qui prenne les formes qu’on veut, quand on veut, qu’on sache dire ‘OUI’ ou ‘NON’».

La rencontre a été fructueuse et de nombreux contacts ont été pris. La sexologie française a du pain sur la planche et peut rester optimiste devant de telles initiatives.

Leur vecteur de communication est la bande dessinée grâce à Hélène Bonardi, illustratrice. N’hésitez pas à aller voir ce qu’elles font et les faire connaître.


De l'instinct au désir


L'exposition du Palais de la découverte, Bêtes de sexe, la séduction dans le monde animal, invite le public à découvrir, de façon ludique, la diversité des méthodes de séduction et de reproduction dans le monde animal et végétal. Pourquoi la nature se préoccupe-t-elle de sexualité ? Pourquoi les femelles sont elles particulièrement exigeantes dans le règne animal ? Comment les mâles s'assurent-ils de leur paternité ?

Lire la suite

Prévention de l'excision en France :
le rôle clef des professionnel-le-s


Excision parlons-en ! organise à l’occasion de la Journée internationale de la fille (le vendredi 9 octobre de 9h à 13h) une rencontre-débat « Prévention de l'excision en France : le rôle clef des professionnel-le-s » accueillie par Madame Pascale Boistard au Ministère des Affaires sociales, de la santé et des droits des femmes.

Cette conférence est réservée à un public averti (professionnel-le-s du monde de la santé, de la justice, de la police et de l'enseignement).

Le syndicat sera présent.

Télécharger l'invitation

Télécharger le programme

U R G E N C E


Autrefois, en 1980, prenant conscience de la nécessité de se fédérer en syndicat pour défendre la sexologie française, plusieurs sexologues motivés, de diverses obédiences, ont créé notre syndicat, premier syndicat dans le domaine de la sexologie : le Syndicat National des Sexothérapeutes et Sexologues Cliniciens.

Les praticiens sexologues, de divers métiers d’origine, choisissaient l’intitulé de leur exercice en rajoutant, ou pas, leurs autres qualifications. Durant ces dernières décennies, les adhérents du SNSC, affichant la qualité de leurs formations complémentaires universitaires, ont toujours renvoyé la meilleure image de notre profession toujours fondée par une démarche humaniste. Nul charlatan/sexologue à l’horizon !

Depuis quelques années, le consumérisme médical ambiant s’est développé : le « client » croit, comme au marché du village, pouvoir choisir (?) un soin (?)… ce qui est quand même plus simple que de comprendre sa vie sexuelle ! Les avancées (???) pharmaceutiques avec récemment même l’utilisation d’antidépresseurs pour « traiter » le désir féminin (jusqu’où s’arrêteront-ils ?) ont permis un « sexe sur ordonnance ». La Sexologie et la « Santé Sexuelle » (et ce concept récent présenté comme « allant de soi », devrait certainement être approfondi, mesuré, pondéré…) ont retrouvé une place à peu près respectable dans la Médecine. Le Conseil de l’Ordre des médecins a fini par reconnaître que, à condition que ce soit dans les facultés de médecine que se fasse la formation (DIU) l’adjectif « sexologue » pourra être ajouté au titre. De là aussi la création du Syndicat des Médecins Sexologues… le soleil brillant pour tout le monde saluons donc nos confrères.

Mais depuis plusieurs années aussi, le sexe est aussi (?) surtout (?) cérébral.
Les psychologues, forts de leur reconnaissance d’Etat, font comme les médecins. On adjoint l’adjectif « sexologue » avec la même contrainte : SI on a suivi les DIU et DU proposés en médecine.

… Et la profession de Sexologue n’est toujours pas reconnue !

Certains psychologues et certains médecins disent : plus besoin de reconnaître la profession de Sexologue puisque, nous, Médecins et Psychologues sommes reconnus et qualifiés « sexologues » Le raccourci, malin ou seulement naïf, de l’adjectif sexologue au nom Sexologue, écarte des pans entiers de la profession existante de sexologue et des décennies de pratique de non-médecins y compris au sein des hôpitaux eux-mêmes…mais peu importe !

Les Assises Françaises de Sexologie et Santé Sexuelle, qui devraient être la vitrine de notre profession, témoignent de ces contradictions, querelles de clocher, volontés de pouvoir et capacités à légiférer, normer voire interdire. L’intention d’accueillir au sein de ces journées « tous les intervenants dans le domaine de la sexologie » est bien lettre morte. Longtemps invité, le SNSC a fini par accepter de payer un stand pour être présent plusieurs années mais à La Rochelle cette fois là, nous avons vécu une pure et simple exclusion.

Participants payants aux Assises, médecins ou non, psychologues ou non, tous sexologues, les membres adhérents du SNSC n’avaient pas vu venir le coup! Et si nous avons pu compter sur de nombreux soutiens individuels, le silence des quelques unités dirigeantes à nos demandes d’explication fut … plombant !

Le chantier de la sexologie est si vaste qu’il n’y a pas lieu de diviser pour mieux régner.
On lit désormais trop souvent (ah la vulgarisation par Internet !) que « pour être sexologue, il faut être médecin ou psychologue ». C’est erroné et parfois mensonger.

Le syndicat milite pour la reconnaissance d’une profession à part entière, reprenant les bases de la Sexologie française, avec la dimension humaniste qu’on lui connaissait.
Les sexologues existent, ce sont des acteurs de terrain. Leurs activités, leurs actions bien souvent validées par les ARS ou autres instances officielles, confirment l’intérêt majeur de leur présence, en exercice libéral ou au sein de nombreuses structures. Les formations professionnelles passées n’ont pas formé que des ombres ou des charlatans et les nouvelles formations ne peuvent pas être réglementés que PAR les médecins ou PAR les psychologues.

Il existe bien des chemins à emprunter, publics ou privés, sans dogmatisme ni sectarisme, pour que la profession de Sexologue se renforce.


FORMATION CONTINUE     
DÉDIÉE AUX NON MÉDECINS     


La formation continue est essentielle dans quelque domaine que ce soit.

A l'heure où les sexologues cliniciens doivent s'identifier pour diminuer l'inquiétant clivage qui semble s'établir entre médecins et non médecins, le SNSC vous encourage à participer à cette formation initiée par la SFSC.

Le patient doit rester au centre des préoccupations du praticien.

Rien ne vaut le partage d'expériences cliniques lors de ces rencontres professionnelles pour améliorer sa propre compétence.

Le programme (cliquez ICI) ne manquera pas de générer des réflexions constructives. Au plaisir de vous y rencontrer.

Le bureau

Vous n’êtes pas venus le 7 novembre ?


Dommage, nous avons passé une excellente soirée.


Une vingtaine de professionnels étaient présents ; des nouveaux venus ont fait connaissance et ont pu librement se présenter et expliquer leur pratique. Marc Pointel, propriétaire du magasin « Le Roi de la Capote » nous avait réservé un accueil chaleureux, comme toujours et nous l’en remercions.

Après huit ans d'existence sur Internet, le leader français de la vente en ligne de préservatifs soufflera le 14 novembre la première bougie de la première boutique en dur ! Ce joli endroit s’est naturellement transformé en un espace de rencontre et d'échanges visant à l'intégration dynamique de pratiques et de savoirs différents mais complémentaires.

Cela a été également l’occasion de faire un point avec les participants sur les retours de ces rencontres, et c’est plutôt positif puisque la plupart des participants ont échangé leurs coordonnées suite à celles-ci.

Bref, nous étions ravis. Gardons cette ambiance informelle et conviviale et continuons de « réseauter » …
A très bientôt !

Article dans Marie-France




Marseille c'est fini ...


Et dire que c'était la ville de mes premières Assises !


Propos déclarés avec humour par un groupe d’étudiants en sexologie quittant le Palais des Congrès sous le soleil, au rendez-vous pour cette 7ème édition des Assises Françaises de Sexologie et Santé Sexuelle.

Nous avons en effet rencontré sur le stand du syndicat beaucoup d’étudiants. Le nombre de sexologues augmente et c’est tant mieux !

Le syndicat n’a pas pour vocation de faire de la formation, qu’elle soit initiale ou continue. Nous tenons, à ce propos, à remercier les institutions professionnelles qui s’en occupent – AIUS et SFSC – sans oublier les autres structures de formation tout à fait rigoureuses, et qui contribuent à mettre en place une pratique humaniste de la sexologie.

Il est essentiel d’appréhender au mieux l’avenir, et comme dans toute profession, l’adhésion à un syndicat, quel qu’il soit, est indispensable. Pour exemple, les sexologues non médecins, pénalisés par la mention "hors cadre réglementaire" dans les Pages Jaunes, ont déjà trouvé le soutien du syndicat à travers l’action en justice engagée dès la parution. Nous espérons vous donner de bonnes nouvelles en octobre prochain, date du renvoi.

Un autre objectif du syndicat est l’aide à l’installation de jeunes (et moins jeunes) diplômés, souvent déroutés, voire découragés, par l’invraisemblable complexité du système français, en matière d’URSSAF, d’assurance professionnelle, de taxes diverses, surtout lorsqu’il y a cumul de professions. Nous pouvons vous aider à démêler ce type de problématiques.

L’union fait la force, et le syndicat se veut à la disposition de ses adhérents, et non l’inverse, et c’est un outil indispensable pour exister en tant que profession responsable.

Y adhérer, c’est reconnaître la sexologie comme une discipline à part entière de la Santé Publique.

13-16 MARS 2014 - MARSEILLE - ASSISES


Le syndicat est présent aux 7ème Assises.

Venez nous y rencontrer ...

DEVOIR DE RENTREE : GEOGRAPHIE


A l’heure où l’industrie pharmaceutique entend traiter le désir féminin chimiquement comme l’éjaculation précoce ou l’érection masculine, les sexologues cliniciens doivent être reconnus comme professionnels de confiance, avisés des possibles dérives d’une telle médicalisation, conscients d’appartenir à une profession où le mot « éthique » a un sens.


Lire la suite

6 FEVRIER 2014 - PARIS - COLLOQUE


Le syndicat sera présent au Colloque "Excision, parlons-en !".




Si vous souhaitez participer, inscrivez-vous directement (date limite le 28 janvier 2014), et envoyez-nous un mail. Ainsi, nous pourrons nous y retrouver.

Compte-rendu de la journée de rencontre du samedi 30 novembre 2013

Il y a deux manières d’assister à une journée de rencontre : le mode « consommateur », qui vient chercher dans un supermarché d’idées quelques informations précises sur les thèmes qui l’intéressent, et le mode « explorateur », qui aborde chaque sujet avec curiosité et profite de l’expérience pour découvrir de nouveaux territoires.


Sans surprise connaissant le Syndicat, c’est surtout aux Marco Polo de la pratique sexologique que s’adressaient ces quelques heures : conçue comme une succession de rencontres avec des praticiens de tous horizons, la journée abordait les principaux domaines dans lesquels la sexologie est aujourd’hui de plus en plus présente : thérapie bien sûr, mais aussi éducation, milieu médical, association entreprise et d’autres encore.

Autant de pratiques, de praticiens, d’univers et d’expériences différents : il est bien sûr impossible de mentionner ici toutes les idées qui ont foisonné au cours de ce moment vraiment privilégié. Une chose certaine : c’est par l’exigence et le travail, l’ouverture à soi et aux autres, que l’on peut les développer. Un mot sur le cadre de bon aloi imaginé par notre présidente : la première parapharmacie spécialisée dans la vente de préservatifs !


Cette rencontre, première édition, aura été un succès au regard de l’intérêt des participants, des pistes de travail dégagées et de l’excellent état d’esprit dans lequel elles s’est déroulée. Une expérience qui ne demande qu’à être renouvelée.


Jacqueline Breut

RETOUR SUR ASSISES


Où de l'intérêt de notre Syndicat ...



Merci à toutes celles et ceux qui sont venus nous rencontrer sur le stand.

Merci pour ces discussions encourageantes, ces échanges motivants qui nous confortent dans notre démarche d'union pour mieux représenter TOUS les sexologues cliniciens.


Lire la suite

Espace Membres

Identifiant




Mot de passe





Quel est mon mot de passe ?

Agenda du SNSC

Evènements à venir
Forum des membres
Réservé
aux membres du SNSC





Copyright 2013-2017 - SNSC
Tous droits réservés.


S.N.S.C.
60 rue Pen Ar Hoat
29200 BREST
Tél. : 06.20.19.76.72